L’intercollectivité de Boffa agit pour l’assainissement de la Préfecture de Boffa

Depuis 2015, une grande partie des activités du GRENPAH, groupement intercommunal de la Préfecture de Boffa, concerne la mise en œuvre d’un projet financé par l’UNICEF : le Projet d’Amélioration de l’Accès à l’Eau, à l’Hygiène et à l’Assainissement. Ce projet comporte en effet notamment deux composantes dont la mise en œuvre a été confiée au GRENPAH s’agissant de la Commune Urbaine de Boffa (CUB) : l’Assainissement Total Piloté par les Communautés (ATPC) et la gestion des déchets. L’ATPC est une approche intégrée qui consiste à encourager la communauté à analyser sa propre situation en matière d’hygiène et d’assainissement, ses pratiques en matière de défécation et leurs conséquences, suscitant ainsi une action collective visant à atteindre et maintenir un état de Fin de la Défécation à l’Air Libre (FDAL) par la construction de latrines par la communauté sans subvention extérieure.

Pour ces deux composantes – l’ATPC et la gestion des déchets – les résultats atteints par le GRENPAH sont significatifs : concernant l’ATPC, 100% des 149 villages recensés au sein de la CUB ont été déclenchés et certifiés. Le GRENPAH est le seul opérateur du programme à avoir atteint de tels résultats. Quant à la gestion des déchets, l’action du GRENPAH a conduit à la création du Groupe des Opérateurs de Service Assainissement (GOSA), la création d’un dépotoir intermédiaire dans chaque quartier de la CUB, la création d’un dépotoir final et la dotation au GOSA de deux motos tricycle pour le transport des déchets.

Depuis le mois de novembre, l’ATPC a été étendu à deux nouvelles localités : Mankhountan et Tamita. Pour ces dernières comme pour toutes celles déclenchées précédemment, le processus est le suivant : premièrement, une formation sur les tenants et aboutissants de l’ATPC est dispensée dans la localité. Deuxièmement, la localité est déclenchée. Troisièmement, un forum y est organisé. Il s’agit ici d’une réunion avec l’ensemble des représentants des villages de la localité. Ces représentants sont choisis lors de la formation par les habitants eux-mêmes. Ils sont le relai entre les opérateurs du projet et la population.  La formation, le déclenchement et le forum ont eu lieu entre le 12 et 20 novembre pour Mankhountan et entre le 20 et 27 pour Tamita. Après ces trois étapes est mis en place le suivi : les animateurs du GRENPAH viennent recenser la population et les latrines, puis les équipes communales, préfectorales et régionales passent voir ce qui a été fait. La durée du suivi varie entre cinq et dix jours selon l’étendue du territoire et le nombre d’habitants concernés.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s