Le projet « AGREM » prend forme

Article AGP –

Le Fonds d’équipements des Nations Unies (FENU), en collaboration avec la Charente Maritime Coopération (CMC) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a procédé vendredi, 10 février 2017, à la restitution des travaux de la mission d’exploration autour du projet dénommé : ‘’appui à l’amélioration de la Gouvernance des redevances minières (AGREM)’’ dans les communes des préfectures de Boffa et Boké.

1

L’objectif recherché par les initiateurs du projet est de favoriser des pratiques équitables, transparentes et responsables dans la gestion des redevances minières pour un développement durable et inclusif dans les collectivités des préfectures de Boké et Boffa.

C’est le Secrétaire Général Chargé des Collectivités Décentralisées de Boké, Jean Béavogui qui a présidé la cérémonie, en présence des sous-préfets, Maires des Communes Rurales et Urbaines, cadres des services déconcentrés, chargés des relations communautaires des Sociétés minières évoluant dans les préfectures de Boffa et Boké.

Dans son allocution, le Coordinateur de la Charente Maritime Coopération, François Fougère a indiqué que le présent projet permet d’appuyer le gouvernement guinéen et les élus locaux dans la recherche d’une plus grande équité et de transparence dans la gestion des ressources financières générées par les industries extractives.

Par ailleurs, il a invité les acteurs locaux à jouer correctement leur partition dans le cadre de la responsabilité sociétale, à promouvoir la communication, la concertation périodique, la planification des dépenses pour capitaliser les redevances locales.

A la cérémonie, le Secrétaire Général Chargé des Collectivités décentralisées de Boké, Jean Béavogui a exprimé la satisfaction des autorités locales quant à la valorisation des taxes et redevances provenant des entreprises minières pour participer au développement socio-économique des collectivités locales, outils d’une croissance durable.

Plus loin, le Général des collectivités a sollicité l’implication effective des responsables des communes rurales dans la production d’un document prenant en compte les préoccupations majeures des communautés impactées.

20170210_122451

Selon Carlos Hernandez Barry, coordinateur du programme du Fonds d’Equipements des Nations Unies, « la force du projet se situe dans la prise en compte globale des aspects liées à la gouvernance des redevances minières. Ainsi le projet est constitué de 3 composantes, sur d’une part la cohésion, la concertation, la coordination et la transparence. D’autre part la planification locale afin d’améliorer les capacités de gestion et d’investissement des communes. Enfin, la capitalisation des expériences, des bonnes et mauvaises pratiques pour pouvoir répliquer ce projet dans d’autres zones du pays »

Le projet devrait se lancer dans le premier semestre de l’année 2017.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s